8. De lÕart de confŽrer

 

SÕinstruire par la contrariŽtŽ

Usage de notre justice dÕen condamner aucuns pour lÕavertissement des autres

ce que les honntes hommes profitent au public en se faisant imiter, je le profiterai ˆ me faire Žviter

Je mÕinstruis mieux par contrariŽtŽ que par similitude : horreur de la cruautŽ qui me rejette en la clŽmence

Temps qui est propre ˆ nous amender ˆ reculons

 

„ Exercice de la confŽrence

Le plus fructueux et naturel exercice de notre esprit, cÕest ˆ mon grŽ la confŽrence

ƒtude des livres = mouvement languissant et faible/confŽrence apprend et  exerce dÕun coup

Jalousie, gloire, contention me poussent et rehaussent au-dessus de moi-mme

LÕunisson est qualitŽ du tout ennuyeuse en la confŽrence

 

„ Conditions de la confŽrence

Esprit se fortifie par le commerce des esprits vigoureux et rŽglŽs /                                     Esprit sÕab‰tardit par le commerce des esprits bas et maladifs

JÕaime ˆ contester mais avec peu dÕhommes et pour moi

                                                                                                                                                                                  Servir de spectacle aux grands = messŽant ˆ hoe dÕhonneur

JÕentre en confŽrence avec grande libertŽ et facilitŽ

Opinion ne pousse pas en moi hautes racines

O un plat est vide, je laisse vaciller lÕautre

Risque dÕopini‰tretŽ pour Žviter superstition

 

Importance correction quand confŽrence et non rŽgence

AmitiŽ pas assez vigoureuse si elle nÕest querelleuse

Quand on me contrarie on Žveille attention et non colre

Hoes nÕont pas courage de corriger parce que pas courage

de souffrir ˆ lՐtre                                                                                                                                                 Plaisir fade et nuisible : gens qui nous admirent et fassent place

 

Ce nÕest pas tant force et subtilitŽ que je demande quÕordre

Ne pas dŽvoyer de son thme                                                                                                                     Impossible de traiter de bonne foi avec un sot

                                                                                                                                                                                         Critique disputes rŽgies par la colre

                                                                                                                                                                                         Nous nÕapprenons ˆ disputer que pour contredire

                                                                                                                                                                                  JÕaimerais mieux que mon fils apprit ˆ parler aux quÕaux Žcoles de parlerie

Quand vous gagnez lÕavantage de votre proposition, cÕest la                                               Ma”tre s arts qui pour tre + savants nÕen sont pas moins ineptes

vŽritŽ qui gagne, quand vous gagnez avantage de lÕordre                                                        Doctrine amende bourses, nullement ‰mes

et de la conduite cÕest vous qui gagnez

 

Agitation et chasse = proprement notre gibier

Nous ne sommes pas excusables de la conduire mal

De faillir ˆ la prise, cÕest autre chose                                                                                                        FaussetŽ qui vient de lÕignorance ne mÕoffense point, cÕest lÕineptie

                                                                                                                                                                                         SՎmouvoir sur btise et opini‰tretŽ

                                                                                                                                                                                         DÕune souche, il nÕy a ni quÕespŽrer ni que jouir qui vaille

 

„ Importance de lÕavertissement

JÕaccuse mon impatience : aigreur tyrannique de ne pouvoir souffrir forme diverse ˆ la sienne

Pas de plus grande fadaise que de sՎmouvoir des fadaises du monde

Nous ne nous Žmouvons pas de rencontre un corps tordu, nous nous Žmouvons dÕun esprit  tordu

Avertissement qui peut se renverser contre nous : nous nous enferrons de nos armes

Þ Que notre jugement de nous Žpargne pas dÕune interne et sŽvre juridiction

„ Toujours lÕavertissement est vrai et utile

Les sens sont nos premiers juges qui nÕaperoivent les choses que par accident externe : cÕest toujours ˆ lÕhomme que nous avons affaire

dont la condition est merveilleusement corporelle

DifficultŽs dÕune religion immatŽrielle : tient parmi nous comme marque, titre, instrument de division et de part

 

„ la tyrannie de lÕexpŽrience

                                                                                                                                                                                         GravitŽ et robe de celui qui parle donne crŽdit ˆ propos ineptes

                                                                                                                                                                                         Mots et grimaces auxquels on donne belle interprŽtation

Ce nÕest pas assez de compter les expŽriences : les digŽrer                                                       Vous tes accablŽ dÕexemples

Je hais toute sorte de tyrannie et la parlire et lÕeffectuelle                                                      Tant dÕineptes ‰mes entre les savantes

                                                                                                                                                                                         Ė ceux qui nous rŽgissent, entendement commun ne suffit pas

Se taire lorsquÕon est incompŽtent                                                                                                         Mine froide et taciturne qui sert de prudence et de capacitŽ

 

„ Fortune et prudence

On sÕaperoit que la fortune prend plaisir ˆ rabattre notre prŽsomption : imprudence dÕestimer que lÕhumaine prudence puisse rempli le r™le de la fortune

Notre sagesse suit pour la plupart la conduite du hasard

Ma raison a des impulsions et agitations journalires et casuelles

Les ŽvŽnements sont maigres tŽmoins de notre prix et capacitŽ

Nous devons aux princes toute inclination et soumission sauf celle de lÕentendement : ma raison ne flŽchit pas mais seulement mes genoux

 

„ Se mŽfier de la suffisance

VŽritable suffisance                                                                                                                                            La suffisance Žtrangre

Se dŽfier davantage de la suffisance quand elle est accompagnŽe de

grandeur et de fortune

Suivre cette pointe j un poignard ˆ la main                                                                                    Ce nÕest quÕun menteur ou un ignorant qui dira autrement

 

Tous les bons mots ne doivent pas incontinent tre acceptŽs                                             Hoes riches dÕune suffisance Žtrangre

Ne pas toujours cŽder, combattre ˆ escient

 

Combattre contre un hoe vigoureux : anticiper ses conclusions                                        Combattre hoes dÕune suffisance Žtrangre : ne rien prŽsupposer

Ordre et pertinence de son entendement mÕavertit de loin                                                 Quand ils rencontrent, voir si ce nÕest pas la fortune qui rencontre

                                                                                                                                                                                         ouis journellement dire ˆ des sot des mots non sots

                                                                                                                                                                                         Belles armes mal emmanchŽes

Instruire et avertir                                                                                                                                               Les laisser sÕembourber pour quÕils se reconnaissent

                                                                                                                                                                                         Sottise et dŽrglement pas guŽrissables par trait dÕavertissement

                                                                                                                                                                                         Obstination et ardeur dÕopinion est la plus sžre preuve de la btise

 

JÕendure la revanche, il nÕest marchand qui toujours gagne                                                  Colre pas revanche, mais impatience

 

„ Comment juger un auteur : Tacite et les Essais

On erre autant ˆ juger sa propre besogne que celle dÕautrui : je loge les Essais tant™t bas, tant™t haut fort inconstamment

Livres utiles dont lÕauteur ne tire aucune recommandation /bons livre qui font honte ˆ lÕouvrier

Pour juger un auteur, savoir ce qui est sien et ce qui ne lÕest point

Juger Tacite : en suivant vie des empereurs et leur cruautŽ : avait une matire plus forte et attirante ˆ discourir et ˆ narrer que sÕil ežt eu ˆ dire des batailles

et agitations universelles. Livre ˆ Žtudier et apprendre

Service propre ˆ un Žtat trouble et malade comme est le n™tre : nous peint et nous pince

Lui reprocher de nÕoser parler rondement de soi : passer par dessus rgles populaires de civilitŽ en faveur de la vŽritŽ

JÕose non seulement parler de moi, mais parler seulement de moi

Je peux me distinguer et considŽrer ˆ quartier, comme un voisin, comme un arbre

TŽmoignages quÕil rapporte : historien doit rŽciter communes crŽances et non les juger

Moi qui suis roi de la matire que je traite ne mÕen crois pourtant pas du tout

Tous jugement  en gros sont l‰ches et imparfaits