2011-2012 - T L

Cours


Programme de philosophie de la classe de T. L


I. LA CONDITION HUMAINE

A. Notre condition faible et mortelle


1. vie et mortalité

• Tableaux de vanités :

       Philippe de Champaigne, vanité  

        Pieter van Steenwyck, vanité 
    
        Pieter Claez, Nature morte aux instruments de musique   

        Vanité au cadran solaire

       Revers d'un triptyque


2. vie et temporalité

a. le temps des horloges et le temps vécu

b. mémoire et souvenirs

   • Textes  :

        saint Augustin

        Borges, Funes ou la mémoire

        Proust, Du côté de chez Swann



c. temps et conscience du temps

d. historicité et temporalité

B. L’homme, un être de désir ?

1. Désir et manque : une insuffisance de l’homme ?

a. Le caractère insatiable du désir

b. Apprendre à réguler ses désirs

c. Un manque accidentel ou essentiel à l’homme ? Le divertissement

    • Textes :

        Sénèque, De la brièveté de la vie

        Pascal, Entretien avec M. de Saci sur Épictète et Montaigne


2. Désir et puissance

a. inquiétude et bonheur       

b. Le désir comme essence de l’homme

3. Désir et inconscient

a. infraconscient et inconscient

b. Des désirs qui agissent en nous

α. la psychopathologie de la vie quotidienne

    • Textes :

        Freud, analyse d'un exemple d'oubli

        Freud, analyse d'actes manqués


β. l’interprétation des rêves.

    • Textes :

        Freud, rêve de l'injection d'Irma

        Tsutsui, Le censeur des rêves



γ. Les symptômes névrotiques

c. Obscur objet et obscur sujet du désir

α. Le moi et l’inconscient : les topiques du psychisme

    • Texte :

        Freud, les blessures infligées à l'orgueil de l'humanité


β. L’histoire de la constitution du désir

C. Les diverses figures de l’homme : contradictions ou contrariétés ?

1. Réciter les diverses figures de l’homme, peindre le passage

2. Une science de l’homme : l’anthropologie

a. culture et civilisation

α. Nature et culture
β. Culture, barbarie, civilisation
γ. Ethnocentrisme et relativisme

    • Textes :

        Lévi-Strauss, La pensée sauvage

        Lévi-Strauss, le modèle du bricolage


b. culture et éducation       

c. Nature humaine et perfectibilité

3. « Tout est naturel et tout est culturel chez l’homme »

    • Textes :
       
        Montaigne


D. La parole et le geste

1. Homo loquens : l’homme de paroles

a. le langage : un système de signes

• Texte :
 
        Tardieu


α. Modes de communication des animaux et langage humain
β. La langue comme système

b. les fonctions du langage

c. le pouvoir des mots

α. Langage et société
β. La rhétorique : persuasion et conviction
γ. Langage et politique.
d. Penser et parler
α. Traduire d’une langue à une autre
β. Le choix des mots
γ. L’abus des mots
δ. La question de l’ineffable

2. Homo faber

a. La main et l’outil

α. Evolution de l’homme et utilisation des outils
β. Technique et humanité
γ. Nature et artifice

b. Une épistémologie de la technique

c. Technique et travail



E. L’art

1. Art et technique

a. œuvres d’art et produits techniques

b. les savoirs des artistes

2. Art et représentation

a. qu'est-ce qu'une représentation ?

    • Tableaux et textes :

        L'espace avant la Renaissance

        La peinture à la Renaissance

        Les transformations de la peinture à la fin du XIX° siècle.

        La cathédrale de Chartres gravée par Robert Garland /vue contemporain

        Textes de Proust


b. qu’est-ce qu’un art réaliste ?

α. Le statut de l’image
β. La question de la vraisemblance
γ. Le mythe de la toile blanche
δ. Œuvres de fiction et œuvres documentaires

3. La question des critères esthétiques : qu’est-ce que le beau ?

a. Des goûts et des couleurs

b. La question du jugement de goût : jugement objectif et jugement subjectif.

c. Jugement et sentiment


II. RAISON ET CONNAISSANCE.

Introduction : opinion et connaissance ; rationnel et irrationnel. 

a. les différents sens du mot connaissance.

b. Perception et connaissance.

c. Opinion et connaissance, croyance et connaissance

d. rationnel et irrationnel

A. Démontrer

1. Qu’est-ce qu’une démonstration ?

2. Quel intérêt présente une démonstration ?

3. Quelles sont les limites de la démonstration ?

4. Démonstration et preuve

B. Expérimenter

1. Pourquoi recourir à l’expérience ?

2. Constater, observer, expérimenter

3. Les difficultés de l’expérience

a. Préjugés et idoles.

b. Les araignées, les fourmis, les abeilles.

4. Les différents rôles de l’expérience

a.  L’expérience comme savoir préalable : le pb du témoignage

b. Construire une expérience ; empirique et expérimental.

α. Un exemple : la question du vide à l’époque de Pascal
β. La querelle des Anciens et des Modernes et la question du progrès
γ. Les obstacles épistémologiques

C. la connaissance du vivant

1. Le vivant, objet d’une science ?

2. Les caractéristiques du vivant

a. machine et organisme

α. le tout et ses parties
β. l’organisme dans un environnement

b. le vivant et le temps

α. Vie et évolution
β. Vie et création
c. le normal et le pathologique
α. Comprendre la maladie
β. Maladie et environnement

d. vivant et société

α. Le monstrueux
β. Les applications sociales de la biologie

e. l’individu vivant : comment penser son unité ?

α. Un principe d’organisation ? : qu’est-ce qu’une âme ?
β. Matière et esprit.

D. Interpréter

1. Les figures de l’interprétation

    • Textes :


        V. Woolf, The mark on the wall


2. Les niveaux d’interprétation

3. cohérence / vérité

4. Les jeux de langage


III. POLITIQUE, MORALE ET RELIGION

A. Un modèle unitaire des valeurs ?

1.transcendance et universalité des valeurs : le modèle de la loi divine

2. les difficultés d’un tel modèle   

a. le théologico-politique

b. Le Dieu caché

α. Le concept d’ordres
β. l’argument du pari

B. Le juste et l’injuste : la question du droit

1. Politique naturelle et politique artificielle : le statut de la cité

2. les différentes conceptions du droit

a. droit divin et pouvoir paternel

b. le droit naturel

α. La nature comme norme

• Textes :

        Déclarations des droits de l'homme

β. nature et puissance

3. le juste et l’injuste au sein de la société

a. La complexité de la notion de justice

• Textes :

        Code noir

        Swift, A modest proposal



b. Le pouvoir judiciaire

α. Qu’est-ce qu’on juge ?
β. Pourquoi punit-on ?
γ. Au nom de quelles valeurs juge-t-on ?

C. L’individu, la société, l’État

1. valeurs individuelles et valeurs collectives

a. Justice et liberté

b. libéralisme et liberté

c. vie privée et vie publique

2. les différents gouvernements

D. La religion

1. Le phénomène religieux : une croyance et des rites.

a. croire et savoir

b. la fonction du rite

α. Rite et piété
β. rite et superstition

2. Religion, société, politique

3. Religion et humanité

E. La morale

1. La question des valeurs  : bien et mal, bon et mauvais

a. Morale, nécessité ou contingence ?

b. valeurs absolues ou valeurs relatives ?

2. Les conflits de valeurs

a. tentations

b. cas de conscience

3. Morale et bonheur

a. la morale permet-elle d’atteindre le bonheur ?

b. faut-il donner un sens à la souffrance ?


CONCLUSION : LIBERTE ET NECESSITE.

a. Les différents sens du terme liberté

b. La liberté d’indifférence

c. Liberté et nécessité

d. Liberté et puissance