TL 2                                                               Pour le 15 septembre

 

 

 

L'esprit de l'homme est sujet ˆ certaines terreurs et ˆ certaines apprŽhensions inexplicables, qui procdent d'une situation personnelle ou publique malheureuse, d'une mauvaise santŽ, d'un naturel sombre et mŽlancolique, ou du concours de toutes ces circonstances. Un tel Žtat d'esprit engendre la crainte de maux infinis et inconnus de la part d'agents mystŽrieux ; et quand il n'y a rien de rŽel ˆ redouter, l'‰me, agissant ˆ son propre dŽtriment, et entretenant son inclination prŽdominante, invente des objets imaginaires, ˆ la puissance et ˆ la malveillance desquels elle ne donne pas de limite. Comme ces ennemis sont entirement invisibles et totalement inconnus, les mŽthodes adoptŽes pour les apaiser sont Žgalement inexplicables, et consistent en cŽrŽmonies, observances, mortifications, sacrifices, prŽsents, ou toute pratique qui, en dŽpit de son absurditŽ ou de sa vanitŽ, se trouve recommandŽe par la sottise et la fourberie ˆ une crŽdulitŽ aveugle et terrifiŽe. Faiblesse, crainte, mŽlancolie, jointes ˆ l'ignorance, sont donc les vraies sources de la superstition.

Hume, Superstition et enthousiasme.

 

 

 

 

1. Construction

2. Question/rŽponse

3. DŽduire ˆ partir du texte thse contre laquelle Hume polŽmique

4. Plus petit dŽnominateur commun ˆ tous les termes qui caractŽrisent la superstition.