SPINOZA
Traité de la Réforme de l'entendement


                                                                                                Vermeer, Le Géographe

                                                                                                                                      

« Dites-moi ce qui a vous conduit à lire Spinoza. Le fait qu'il était juif ?

— Non, Votre Honneur, je ne savais même pas qu'il l'était quand je suis tombé sur son livre. Et d'ailleurs si vous avez lu l'histoire de sa vie, vous avez pu voir qu'à la synagogue on ne l'aimait guère. J'ai trouvé le volume chez un brocanteur de la ville voisine ; je l'ai payé un kopek en m'en voulant sur le  moment de gaspiller un argent si dur à gagner. Plus tard j'en ai lu quelques pages, et puis j'ai continué comme si une rafale de vent me poussait dans le dos. Je n'ai pas tout compris, je vous l'ai dit, mais dès qu'on touche à des idées pareilles, c'est comme si on enfourchait un balai de sorcière. Je n'étais plus le même homme. »

                                                                                                                                                                                                                                                                      Malamud, The Fixer.



Construction générale du Traité de la Réforme de l'entendement


Introduction

1. Biographie de Spinoza et contexte historique
        Lettre d'Albert Burgh et réponse de Spinoza
2. Caractéristiques du Traité de la réforme de l'entendement
    a. un livre inachevé
    b. un livre écrit en latin
3. Un nouveau discours de la méthode ?
4. Des prolégomènes à l'Éthique
   
a. la structure du livre
    b. éthique et épistémologie



Commentaire

A. LE PROPOS

I. Fin vers laquelle nous nous sommes appliqués  à diriger toutes nos pensées
  
Sénèque, De la vie heureuse
    Descartes,       Lettres à la Princesse Élisabeth sur le livre de Sénèque   
                            Discours de la méthode
                            Lettre Préface aux Principes de la philosophie

    1. La découverte : perdre des maux certains pour un bien certain
   
2. Ce que j'entends par vrai bien et bien suprême 
   
3. Plan de travail : fin : acquérir une telle nature et faire que beaucoup l'acquièrent avec moi  
   
4. Règles de vie pendant que nous œuvrons à ramener l'entendement dans la voie droite
                
II. Comment purifier l’entendement : moyen = meilleure perception pour parvenir à notre perfection
   
1. Les modes de perception
    2. Le meilleur mode de perception
 

III. La voie : 1ère voie dans laquelle l’esprit doit s’engager  : rechercher selon la norme d’une idée vraie
   
1. Objection générale : l'aporie et sa solution



B. LA MÉTHODE


I. Distinction de l’idée vraie de toutes les autres perceptions et contenir l’esprit loin des autres perceptions

II. But de cette méthode et moyens pour l’atteindre : enseigner règles pour que choses inconnues soient perçues selon une telle norme

III. L’ordre à suivre afin que nous ne nous fatiguions pas à des choses inutiles