L'INDIVIDU

« … je tiens pour un axiome cette proposition identique qui n'est diversifiée que par l'accent, savoir, que ce qui n'est pas véritablement UN être n'est pas non plus véritablement un ÊTRE. »

                                                                                                                                                                                                Leibniz, Lettre à Arnauld, 30 avril 1687 LITTRATURE FRANAISE LITTRATURE FRANAISE



                                                                                                                                                                                                                                              Arcimboldo, L'Air et L'Eau vers 1566


 Introduction




I. Individu et individuation


A. Principe d'individuation et substance individuelle

Textes de Leibniz : Monadologie  (voir aussi la construction générale du texte) ; Discours de métaphysique, § VIII et IXCorrespondance avec Arnauld ; Passages des Nouveaux Essais sur l'entendement humain

Le texte de Leibniz où le système est à ma connaissance le plus replié : la lettre à Rémond


1. Les différents sens de la notion d'unité : de l'individu apparent à l'individu réel



 

Niveaux d’unité

Degrés d’unité

Exemples

 

Unités imaginaires

Songes déréglés

= chaos de fantasmes : je ne trouve pas immédiatement la règle

Songes bien réglés

= roman écrit par un habile faiseur de romans

 

 

 

Unités perceptives

N’existe qu’à partir d’une unité perceptive extérieure : phénomène

L’arc-en-ciel

Êtres moraux : unité d’intention

Armée, corps politique, troupeau

Machines artificielles

Moulin, horloge, vaisseau de Thésée

Corps n’existant que par juxtaposition

Fleuve, étang

Corps n’ayant plus son principe interne d’unité

Cadavre

 

Unités réelles ou substantielles

Vivants : principe interne d’unité

Plantes

Machines animées : automotrices et mémoire

Bêtes

Vie, mémoire, raisonnement

Hommes

Âmes

 

 


2. Penser un principe d'individuation = penser une véritable unité
    a. le labyrinthe de la composition du continu
    b. point mathématique, point physique, point métaphysique
    c. l'unité substantielle

3. Les entéléchies, les âmes, les esprits

4. Dieu
    a. une substance nécessaire
    b. la communication des substances

5. Monade dominante et monades dominées
    a. tout est plein de vie
    b. le statut du corps



B. Individuation et identité

1. Conscience et personne

2. L'identité personnelle comme fiction

3. Qu'en est-il alors de l'individu ?






II. Individu et individualité

Position du problème : Proust, fin du Temps retrouvé et Montaigne, Essais, III, 2

    A. Ce Moi qui dit beaucoup


« Supposons que quelque particulier doive devenir tout d'un coup roi de la Chine, mais à condition d'oublier ce qu'il a été, comme s'il venait de naître tout de nouveau ; n'est-ce pas autant dans la pratique, ou, quant aux effets dont on se peut apercevoir , que s'il devait être anéanti, et qu'un roi de la Chine devait être créé dans le même instant à sa place ? Ce que ce particulier n'a aucune raison de souhaiter. »

                                                                                                                                                                                                                Leibniz, Discours de métaphysique, XXXIV


1. Les caractéristiques des esprits.
   
    2. Une individualité qui enveloppe l'infini


B. Représenter l'individualité

1. Portraits, autoportraits

    Rembrandt, Autoportraits
    Van Gogh, Autoportraits

2. Les confessions
    a. le modèle rousseauiste
        Extraits des Confessions

    b. se trouver où l'on se cherche ?
        Montaigne,    Essais, I, X : Du parler prompt ou tardif
                                Essais, III, II : Du repentir
c. le moi et Dieu
        Saint Augustin, Confessions
       
Pascal, Pensées

d. Héros politique et chevalier de la foi
        Kierkegaard,
Crainte et tremblement




III. Individu et individualisme


A. L'individualisme possessif

1. L'homme, un animal politique ?
    a. la thèse d'Aristote
        Politiques, I, 2
    b. les vrais délices de la vie en société  
 
       
Hobbes,  De Cive,     I, 2
                                            V, 5
    c. l'état de nature 
                   Léviathan, Chapitre 13
                   Léviathan, Chapitre 25
2. "Il est également vrai et que l'homme est un dieu pour l'homme et que l'homme est un loup pour l'homme"
       

    Hobbes,  De Cive Épitre dédicatoire
        a. État et individu
        la représentation du Léviathan

   

Corps naturel

Corps artificiel

Animal

automate

Vie = mouvement des membres

Vie artificielle

Cœur

Ressort

Nerfs

Cordons

Articulations

Roues

Ensemble donne le mouvement conformément à l’intention de Dieu

Ensemble donne le mouvement conformément à l’intention de l’artisan

 

 

Ouvrage raisonnable et le plus excellent de la nature : l’homme

Imitation par l’art : ce grand Léviathan ou République ou État

Âme = principe de vie et de mouvement

Souveraineté = âme artificielle : donne la vie et le mouvement à l’ensemble du corps

Articulations

magistrats fonctionnaires

Nerfs

récompense, châtiment

Force

prospérité richesse des membres particuliers

Occupation

sauvegarde du peuple

Mémoire

conseillers

Raison

équité

Volonté

lois

concorde

santé

Troubles civils

maladie

Guerre civile

mort

Fiat lux de Dieu au début de la création

Pactes et conventions qui sont à l’origine du pouvoir politique

     b. l'intérêt individuel à vivre en société
    c. Les thèses des niveleurs
        Overton, Une flèche contre tous les tyrans
   
d. L'individualisme est-il un égoïsme ?

B. Les différents sens de la notion d'individualisme

1. Individualité, organisme et environnement
    Goldstein, La structure de l'organisme
   
a. milieu et environnement
    b. les problèmes posés par un environnement artificiel
    c. maladie et environnement
    d. les rapports dynamiques entre l'organisme et l'environnement

2. Les héros paradoxaux
    a. Robinson
        Rousseau, Émile, le modèle de Robinson
   
b. Adam et Ève
    c. Prométhée
        Platon, Protagoras, le mythe de Prométhée
    d. les confusions sur la notion d'individualisme
    

3. Existence et coexistence
    a. Au delà de la conception occidentale de l'individu
          François Flahault  Le sentiment d'exister
    b. Objet transitionnel et holding
        Winnicott, Jeu et réalité, l'objet transitionnel
    c. La sérendipité
        Conte : Petit Jean et la princesse devineresse     
        François Flahault, Be yourself, La sérendipité


C. Déploiement de l'individualité et communauté

        Textes de Spinoza : extraits des parties III et IV de l'Éthique  ; Traité politique, II, 14-15 ; Traité théologico-politique, chap. XVI

1. La puissance de l'individu
    a. Le conatus
    b. les affects et les compositions de forces au sein de l'individu

2. La puissance de l'individu au sein de la nature
    a. l'individu comme partie de la nature
    b. la puissance de la nature
    c. le droit naturel et le concept d'état de nature

3. La mise en commun des puissances
    a. ce que la raison nous prescrit
    b. société et politique
    c. le régime mental de l'individu