HUME
ENQUÊTE SUR L'ENTENDEMENT HUMAIN


"Donnez libre cours à votre passion pour la science, mais faites que votre science soit humaine et telle qu'elle puisse se rapporter directement à l'action et à la société… Soyez philosophe ; mais au milieu de toute votre philosophie, soyez toujours un homme."
Enquête sur l'entendement humain, I, 9.
"Quel privilège particulier a cette petite agitation du cerveau que nous appelons pensée, pour que nous devions en faire ainsi le modèle de tout l'univers?"
Dialogues sur la religion naturelle, II.

                                                                                                                                                                                                                         Chardin, La partie de billard, vers 1725, Musée Carnavalet, Paris, 55 x 82,5


Constructions des différents chapitres
Introduction

1. Du Traité à l'Enquête
2. Hume et Newton
    Préface de Cotes aux Principes mathématiques de la philosophie naturelle : texte intégral ; extraits.
3. La structure du livre

I. Les différentes espèces de philosophie


II. Origine des idées
Descartes :

Point de départ : la pensée

Âme substance pensante

Âme pense toujours

Dans les pensées distinguer :

Dans les idées distinguer

Les idées innées

Perception = pensée

Idées = images

Volontés

jugements

Innées

Factices

adventices

= le trésor de mon esprit


Locke :

Point de départ : la perception

Perceptions :

Sensations et idées

Objets des perceptions :

Au sein même des idées

Esprit à la naissance : table, rase, feuille de papier vierge

Toute idée est une perception

Les objets extérieurs

Les opérations de notre esprit

Idées simples = perception

Idées complexes  = associations

Esprit (mind) ne pense pas toujours ; ne peut pas penser sans en avoir conscience

 

 

 






Descartes

Point de départ = pensée

Idées premières

Rapport sujet /objet dans la connaissance

Locke

Point de départ = perception

Idées secondes

Rapport sujet /objet dans la connaissance en partant de l’expérience

Hume

Point de départ = impression

Idées secondes

Empirisme radical : impression sentie



Les idées innées

 

Inné

= naturel

Toutes les perceptions et toutes les idées sont naturelles

= contemporain de la naissance

Discussion frivole

Idées

= ? chez Locke toutes nos perceptions, nos sensations, nos passions aussi bien que nos pensées

Amour de soi ou ressentiment d’une injustice ne sont pas innés = ???

Inné

= primitif, ce qui n’est copié d’aucune perception antérieure

 

 

-->  impressions sont innées /idées ne le sont pas

Idées

= ce qui second par rapport à l’impression







III. L'association des idées


Poésie épique

Poésie dramatique

Histoire

Toujours unité d’action. Elle diffère en degré et non en genre

Connexion plus étroite et plus sensible

Connexion moins étroite

Récit qui peut se poursuivre plus longuement dans le temps

Acteurs se hâtent vers un moment remarquable

Comprendre situation particulière de l’imagination et des passions

Poésie est une sorte de peinture --> avive les images

Distingue menues circonstances

 

 

Poète épique ne doit pas remonter trop loin dans la série des causes

Affections additionnent leurs forces les unes aux autres

Forte connexion des événements facilite la transition des passions

Jamais permis d’introduire un acteur sans connexion

Connexion des différents événements : la relation de cause et d’effet

Auteur doit comprendre son sujet sous un aspect général ou une vue unifiée

Auteur complètement oublié : possible d’introduire des dialogues qui auraient pu avoir lieu dans l’espace représenté par la scène

Digressions sont alors possibles

 

Sujets qui conviennent aux unes et aux autres

Siège d’Athènes

Mort d’Alcibiade

Guerre du Péloponnèse





 

 

Principes d’associations

Relations philosophiques

Qui dépendent de la seule comparaison des idées

Qui ne nous sont connues que par l’expérience

Ressemblance

Ressemblance

Contrariété

Degrés de qualité

Rapports de quantité

 

Contiguïté

 

Relations de temps ou de lieu

Identité

Causalité

 

Causalité

 

Connaissance absolument certaine

Connaissance seulement probable



IV. Doutes sceptiques sur les opérations de l'entendement




V. Solution sceptique de ces doutes




VI. La probabilité



VII. L'idée de connexion nécessaire


Malebranche, La Recherche de la vérité ; Traité de morale ; Entretiens sur la métaphysique et sur la religion.

VIII. Liberté et nécessité



IX. La raison des animaux

Leibniz, Nouveaux Essais sur l'entendement humain, Préface

X. Les miracles

    Tillotson Sermon XXVI ou Discours contre la transsubstantiation
    Locke, Essai philosophique sur l'entendement humain,
    Récits de miracles




XI. La providence particulière et l'état futur


XII. La philosophie académique ou sceptique