Gense, XLI

Les songes de Pharaon



1 Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait prs du fleuve.

2 Et voici, sept vaches belles ˆ voir et grasses de chair montrent hors du fleuve, et se mirent ˆ pa”tre dans la prairie.

3 Sept autres vaches laides ˆ voir et maigres de chair montrent derrire elles hors du fleuve, et se tinrent ˆ leurs c™tŽs sur le bord du fleuve.

4 Les vaches laides ˆ voir et maigres de chair mangrent les sept vaches belles ˆ voir et grasses de chair. Et Pharaon s'Žveilla.

5 Il se rendormit, et il eut un second songe. Voici, sept Žpis gras et beaux montrent sur une mme tige.

6 Et sept Žpis maigres et bržlŽs par le vent d'orient poussrent aprs eux.

7 Les Žpis maigres engloutirent les sept Žpis gras et pleins. Et Pharaon s'Žveilla. Voilˆ le songe.

8 Le matin, Pharaon eut l'esprit agitŽ, et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l'Egypte. Il leur raconta ses songes. Mais personne ne put les expliquer ˆ Pharaon.

9 Alors le chef des Žchansons prit la parole, et dit ˆ Pharaon: Je vais rappeler aujourd'hui le souvenir de ma faute.

10 Pharaon s'Žtait irritŽ contre ses serviteurs; et il m'avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, moi et le chef des panetiers.

11 Nous ežmes l'un et l'autre un songe dans une mme nuit; et chacun de nous reut une explication en rapport avec le songe qu'il avait eu.

12 Il y avait lˆ avec nous un jeune HŽbreu, esclave du chef des gardes. Nous lui racont‰mes nos songes, et il nous les expliqua.

13 Les choses sont arrivŽes selon l'explication qu'il nous avait donnŽe. Pharaon me rŽtablit dans ma charge, et il fit pendre le chef des panetiers.

14 Pharaon fit appeler Joseph. On le fit sortir en h‰te de prison. Il se rasa, changea de vtements, et se rendit vers Pharaon.

15 Pharaon dit ˆ Joseph: J'ai eu un songe. Personne ne peut l'expliquer; et j'ai appris que tu expliques un songe, aprs l'avoir entendu.

16 Joseph rŽpondit ˆ Pharaon, en disant: Ce n'est pas moi! c'est Dieu qui donnera une rŽponse favorable ˆ Pharaon.

17 Pharaon dit alors ˆ Joseph: Dans mon songe, voici, je me tenais sur le bord du fleuve.

18 Et voici, sept vaches grasses de chair et belles d'apparence montrent hors du fleuve, et se mirent ˆ pa”tre dans la prairie.

19 Sept autres vaches montrent derrire elles, maigres, fort laides d'apparence, et dŽcharnŽes: je n'en ai point vu d'aussi laides dans tout le pays d'Egypte.

20 Les vaches dŽcharnŽes et laides mangrent les sept premires vaches qui Žtaient grasses.

21 Elles les engloutirent dans leur ventre, sans qu'on s'aperžt qu'elles y fussent entrŽes; et leur apparence Žtait laide comme auparavant. Et je m'Žveillai.

22 Je vis encore en songe sept Žpis pleins et beaux, qui montrent sur une mme tige.

23 Et sept Žpis vides, maigres, bržlŽs par le vent d'orient, poussrent aprs eux.

24 Les Žpis maigres engloutirent les sept beaux Žpis. Je l'ai dit aux magiciens, mais personne ne m'a donnŽ l'explication.

25 Joseph dit ˆ Pharaon: Ce qu'a songŽ Pharaon est une seule chose; Dieu a fait conna”tre ˆ Pharaon ce qu'il va faire.

26 Les sept vaches belles sont sept annŽes: et les sept Žpis beaux sont sept annŽes: c'est un seul songe.

27 Les sept vaches dŽcharnŽes et laides, qui montaient derrire les premires, sont sept annŽes; et les sept Žpis vides, bržlŽs par le vent d'orient, seront sept annŽes de famine.

28 Ainsi, comme je viens de le dire ˆ Pharaon, Dieu a fait conna”tre ˆ Pharaon ce qu'il va faire.

29 Voici, il y aura sept annŽes de grande abondance dans tout le pays d'Egypte.

30 Sept annŽes de famine viendront aprs elles; et l'on oubliera toute cette abondance au pays d'Egypte, et la famine consumera le pays.

31 Cette famine qui suivra sera si forte qu'on ne s'apercevra plus de l'abondance dans le pays.

32 Si Pharaon a vu le songe se rŽpŽter une seconde fois, c'est que la chose est arrtŽe de la part de Dieu, et que Dieu se h‰tera de l'exŽcuter.

33 Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu'il le mette ˆ la tte du pays d'Egypte.

34 Que Pharaon Žtablisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquime des rŽcoltes de l'Egypte pendant les sept annŽes d'abondance.

35 Qu'ils rassemblent tous les produits de ces bonnes annŽes qui vont venir; qu'ils fassent, sous l'autoritŽ de Pharaon, des amas de blŽ, des approvisionnements dans les villes, et qu'ils en aient la garde.

36 Ces provisions seront en rŽserve pour le pays, pour les sept annŽes de famine qui arriveront dans le pays d'Egypte, afin que le pays ne soit pas consumŽ par la famine.

37 Ces paroles plurent ˆ Pharaon et ˆ tous ses serviteurs.

38 Et Pharaon dit ˆ ses serviteurs: Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l'esprit de Dieu?

39 Et Pharaon dit ˆ Joseph: Puisque Dieu t'a fait conna”tre toutes ces choses, il n'y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi.

40 Je t'Žtablis sur ma maison, et tout mon peuple obŽira ˆ tes ordres. Le tr™ne seul m'Žlvera au-dessus de toi.

41 Pharaon dit ˆ Joseph: Vois, je te donne le commandement de tout le pays d'Egypte.

42 Pharaon ™ta son anneau de la main, et le mit ˆ la main de Joseph; il le revtit d'habits de fin lin, et lui mit un collier d'or au cou.

43 Il le fit monter sur le char qui suivait le sien; et l'on criait devant lui: A genoux! C'est ainsi que Pharaon lui donna le commandement de tout le pays d'Egypte.

44 Il dit encore ˆ Joseph: Je suis Pharaon! Et sans toi personne ne lvera la main ni le pied dans tout le pays d'Egypte.

45 Pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath-PaenŽach; et il lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-PhŽra, prtre d'On. Et Joseph partit pour visiter le pays d'Egypte.

46 Joseph Žtait ‰gŽ de trente ans lorsqu'il se prŽsenta devant Pharaon, roi d'Egypte; et il quitta Pharaon, et parcourut tout le pays d'Egypte.

47 Pendant les sept annŽes de fertilitŽ, la terre rapporta abondamment.

48 Joseph rassembla tous les produits de ces sept annŽes dans le pays d'Egypte; il fit des approvisionnements dans les villes, mettant dans l'intŽrieur de chaque ville les productions des champs d'alentour.

49 Joseph amassa du blŽ, comme le sable de la mer, en quantitŽ si considŽrable que l'on cessa de compter, parce qu'il n'y avait plus de nombre.